Réaliser un documentaire Partie 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Réaliser un documentaire Partie 1

Message par Admin le Sam 20 Déc - 14:44

Réaliser un documentaire – Partie 1



Au cours des dernières années, les films documentaires ont fleuri sur les écrans de cinéma. Des œuvres telles que « Fahrenheit 911 » et « Supersize Me » ont incité le grand public à se lancer dans la création vidéo - bien davantage que la plupart des films de fiction hollywoodiens. Aujourd'hui, il est de plus en plus facile pour quiconque de réaliser un documentaire et de toucher un public via Youtube, les festivals spécialisés ou même certaines chaînes de télévision.

Si vous possédez Pinnacle Studio, un caméscope correct et un microphone, vous disposez de tout l'équipement nécessaire pour créer vos propres documentaires, reportages ou programmes d'informations.

Dans ce numéro et durant les prochains mois, nous vous présenterons les différentes étapes permettant de réaliser un remarquable documentaire, de l'idée originale à la diffusion de votre produit fini auprès d'un public.


Choisir son sujet





Mais avant de manier le caméscope et de commencer à filmer, vous devez d'abord vous poser quelques questions essentielles :

De quoi parlera votre film ? Il ne s'agit pas seulement de déterminer son sujet, mais aussi ce sur quoi vous allez réellement vous concentrer. Le film "Red hot ballroom" - l'un des plus remarquables documentaires récents - montrait une compétition de danse de salon. En réalité, il rendait compte des espoirs et des rêves de jeunes issus de différents milieux. Pensez à ce qui vous intéresse personnellement dans votre sujet, et à ce que vous voulez mettre en avant dans votre film.

Votre film est-il réalisable ? Disposez-vous des accès/accréditations requis(es) pour obtenir les interviews et images d'archive sans lesquelles votre film ne pourrait exister ? Si vous devez, par exemple, filmer des séquences dans un stade de football ou lors d'un concert de rock, possédez-vous les autorisations nécessaires pour le faire ? Si vous devez réaliser des scènes en Amazonie, pouvez-vous y aller ? Si vous devez insérer des images des premiers pas sur la lune, sont-elles disponibles ? (En l'occurrence, la réponse est oui, car la NASA fournit toutes les images gratuitement à tout vidéaste qui les souhaite).

Quelle est la durée de votre programme et quel est son public ? Ces deux questions sont liées. Les documentaires de télévision durent généralement 50 minutes (une heure si l'on inclut les coupures publicitaires). Les programmes diffusés sur Youtube, en revanche, ne peuvent dépasser 10 minutes. Les documentaires de cinéma ont une durée généralement égale ou supérieure à une heure et demie. Les festivals de cinéma acceptent les films courts (environ 10 à 20 minutes) et les longs-métrages (plus de 50 minutes), mais chaque festival détermine ses propres critères de sélection. Le choix de la durée et du public conditionne beaucoup d'autres choix que vous ferez pour votre film. Par exemple, un documentaire diffusé en ligne doit maintenir un intérêt constant. Le spectateur aura en effet tendance à « décrocher » au bout de quelques secondes s'il commence à s'ennuyer. Un film documentaire de cinéma ne peut se permettre des longueurs.


Préparer votre film





Une fois que vous avez déterminé ce que vous voulez faire, il est temps de songer à comment vous allez vous y prendre.

La plupart des documentaires contiennent leur lot d'interviews de personnes ayant une connaissance intime du sujet, ou personnellement impliquées dans « l'action » du film. Sélectionnez ces personnes le plus en amont possible, et assurez-vous qu'elles sont en mesure de répondre à vos questions, et disposées à le faire. Sachez quelles informations vous souhaitez obtenir de chacun des intervenants, et essayez de choisir des personnes dont vous pensez qu'elles sauront capter et conserver l'intérêt et l'attention du spectateur.

Privilégiez plutôt des personnalités fortes. Les grands films sont souvent ceux qui suivent la trajectoire d'un personnage ou d'un groupe de personnages fort, à travers des événements qui bouleversent l'existence. Si vous réussissez à trouver des personnes captivantes, et que vous êtes là au bon moment avec votre caméra pour saisir, par exemple, les instants où leur « monde » se transforme, votre film se fera presque tout seul. Si votre documentaire ne peut s'appuyer sur des personnages suffisamment « charismatiques », vous devrez redoubler d'efforts pour construire une histoire qui tiendra la route de bout en bout.

Créez d'abord un story-board ou un scénario élémentaire. Si vous ne pouvez bien-sûr pas savoir à l'avance de quoi sera fait votre film plan après plan, vous devez néanmoins pouvoir le découper en séquences distinctes, et commencer à penser à ce que vous filmerez pour chacune de ces séquences.

Si votre film dure 50 minutes, décomposez-le en segments de 5 à 10 minutes, et déterminez dans les grandes lignes ce que vous souhaitez inclure dans chaque segment. Ainsi, vous trouverez très rapidement l'architecture de votre projet, et comment s'articulera votre histoire. Les choses pourront évoluer au fur et à mesure de votre préparation, de votre tournage et de votre montage, mais une trame initiale bien délimitée vous aidera à savoir quelles scènes abandonner lorsqu'une nouvelle opportunité se présentera à vous. Par ailleurs, vous saurez quel « trou » remplir lorsqu'un intervenant vous fera faux bond.

Plus vous préparerez votre film avant de commencer la prise de vue, plus sa réalisation effective sera facile.


Le narrateur



Lorsque vous arrivez au stade du montage, vous devez mettre en forme votre film afin d'assurer une cohérence globale. Ceci passe souvent par l'intervention d'un narrateur. Avant de commencer, décidez si celui-ci fera partie intégrante du récit (dans un documentaire de Michael Moore, par exemple, le narrateur est toujours le principal fil conducteur de l'histoire), ou s'il sera à l'arrière-plan (c'est-à-dire un élément non central du récit), comme un simple élément de cohésion de l'ensemble (dans un film de David Attenborough, le narrateur reste à l'arrière-plan).

Déterminez également si votre narrateur apparaîtra à l'écran ou s'il consistera en une simple voix « off » (c'est-à-dire un commentaire hors caméra). D'une manière générale, plus le narrateur est personnellement impliqué, plus sa présence à l'écran doit être importante. Cela implique que ses interventions soient filmées sur les lieux de « l'action ».

Le cas échéant, si vous avez une idée assez nette de la manière dont s'articulera votre film, vous pouvez avoir intérêt à écrire la narration avant d'entamer le tournage. Mais restez prêt à tout changer une fois la prise de vue commencée.


Les autorisations
Si possible, contactez tous les intervenants et responsables de site à l'avance, et assurez-vous de leur accord avant de tourner. Si vous entendez montrer votre œuvre dans le cadre d'une diffusion publique, vous devez convaincre toutes les personnes apparaissant dans le film ou dont les biens y sont représentés de signer un accord de cession de leur droit à l'image. Ces documents confirment simplement que les personnes concernées acceptent d'apparaître dans votre film, quelle que soit sa forme. Cette précaution peut sembler inutile, mais si votre documentaire est un jour diffusé en ligne ou à la télévision et qu'un tiers conteste le contenu de votre création, vous serez soulagé de posséder toutes les autorisations écrites.


Dans la Partie 2…
Dans le prochain article de cette série, vous découvrirez comment réaliser les interviews et filmer les éléments qui composeront votre documentaire.

Admin
Admin

Messages : 84
Date d'inscription : 05/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://montimage.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum