Crée un Documentaire - Partie 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Crée un Documentaire - Partie 4

Message par Admin le Sam 28 Mar - 20:04

Créer un documentaire (Partie 4)

Après avoir réduit des heures de film à un nombre restreint de scènes nécessaires, nous pouvons mettre le tout en forme, en y ajoutant narration, musique et textes à l'écran.




Scénarisation et narration





Lorsque vous effectuez le montage de votre documentaire, il est courant que certaines parties de l'histoire manquent. Autrement dit, si les entretiens et les images racontent une partie de l'histoire, d'autres parties doivent être clarifiées, explicitées, ou simplement articulées entre elles afin d'assurer la cohérence et la fluidité de l'ensemble.

C'est ici que vous intervenez, au travers du montage, afin d'apporter votre point de vue singulier sur les événements, et faire dire à votre film ce que vous voulez qu'il dise. Vous disposez de plusieurs moyens pour le faire. Les textes incrustés à l'écran et les commentaires en voix-off sont les plus couramment employés.

Si vous pensez que le film fait globalement sens, et nécessite seulement une petite clarification, la simple insertion de quelques textes à l'écran peut suffire. Mais n'oubliez pas cependant de rester concis - 30 mots par plan constituent un maximum.

La plupart du temps, cependant, vous devez élaborer et enregistrer une narration en voix-off. Voici quelques règles élémentaires à respecter dans ce domaine:

1 Débit d'élocution: la plupart des narrateurs parlent à une vitesse de 100 à 120 mots par minutes. Veillez à rédiger un texte succinct et clair.

2 Registre de langue: Privilégiez un langage simple et direct. La surabondance de superlatifs et de descriptions sophistiquées nuisent à l'intérêt de votre film.

3 Répétition: Ne répétez pas constamment ce qui a déjà été dit par les intervenants au cours des interviews. Essayez de dire toujours des choses nouvelles dans chaque phrase.

4 Respect: Respectez l'intelligence du spectateur. Il n'y a rien de pire que de regarder un programme qui s'adresse à vous comme à un idiot. Les meilleurs documentaires font appel à l'intelligence, et non à la bêtise.

5 Qui êtes-vous et comment vous situez-vous? Déterminez position en tant que narrateur - observateur impartial ou acteur au cœur des événements. Si le film intègre un point de vue sur votre documentaire en train de se faire (à l'instar des créations de Michael Moore ou de Louis Theroux), vous pouvez apparaître à l'image et parler de manière relativement informelle. Si le narrateur n'est pas au centre de l'action (comme dans les documentaires de David Attenborough), choisissez un style de narration moins « impliqué » et plus formel.

6 Plans d'illustration: Si le narrateur n'apparaît pas à l'écran, les images doivent nécessairement illustrer le propos. Choisissez des séquences pertinentes, et soyez prêt à les incorporer dans le script, si nécessaire.


Ambiance:



La narration assure la cohérence de votre histoire, mais votre film doit également receler des changements de rythme et d'ambiance. Il y a un vrai travail à faire sur vos séquences pour introduire des variations de rythme et d'atmosphère. Mais choisir une musique adaptée pour vos transitions en fondu enchaîné ou en accompagnement de fond de votre narration, contribue à créer une ambiance.

Vous pouvez utiliser une musique payante sur toute création vidéo que vous entendez montrer à un public, y compris en ligne via YouTube, par exemple. Mais vous pouvez aussi acheter pour quelques euros une musique libre de droits sur des sites tels que www.productiontrax.com, afin de l'utiliser avec n'importe laquelle de vos créations vidéo.

Le "bon usage" consiste à ne pas saturer vos séquences de musique, ou à ne pas être trop lourdement démonstratif dans l'ambiance que vous souhaitez suggérer lorsque celle-ci ne se dégage pas naturellement de votre histoire. Utilisez au contraire la musique pour souligner intelligemment le propos de votre film, en évitant de « plaquer » artificiellement une émotion ou un emballement inutiles.

La musique peut se résumer à un effet sonore tout comme les effets sonores peuvent constituer une forme de musique. N'oubliez pas que le silence ou le son original de votre vidéo peuvent parfois être aussi efficaces qu'une musique sélectionnée, et essayez de « penser » le son de votre film comme un ensemble.



Le mois prochain, dans la dernière partie de notre série sur la création de documentaire, vous découvrirez comment exploiter votre film achevé.

Admin
Admin

Messages : 84
Date d'inscription : 05/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://montimage.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum